SECTION SPORTIVE HAND BALL

SECTION SPORTIVE HAND BALL

Publié le vendredi 26 septembre 2014 14:46 - Mis à jour le mardi 5 décembre 2017 11:02
Lyce?e_Louis_Blaringhem_de_Be?thune.jpg
S'accomplir au travers une aventure personnelle et collective ! Se réaliser et vivre une passion !

 

 

 

 

 

 

ussir ses études tout en

conciliant une pratique sportive

vers l'excellence  C'EST POSSIBLE !

 

Si vous êtes intéressé par une formation sportive dans un établissement scolaire dont la réputation de sérieux et d’efficacité n’est plus à démontrer, vous pouvez postuler pour rejoindre la section Handball du lycée Blaringhem de Béthune.

Notre structure peut vous assurer un cursus scolaire de grande qualité et une progression sportive grâce à un emploi du temps aménagé et organisé pour vous permettre jusqu’à 6 heures d’entrainement ainsi qu’un enseignement et un suivi vous assurant la meilleure réussite possible. Un suivi médical est également mis en place pour une gestion précise de la santé de nos jeunes sportifs.

L’établissement dispose de 2 gymnases, une salle de musculation, un internat (accueillant en majorité les élèves des sections), un réfectoire pour les demi-pensions, un foyer élèves. Situé en centre ville, il est facilement desservi en bus et train.

 

 

 

 

Objectifs prioritaires de Section

 

Sportive Handball au Lycée

 

BLARINGHEM

 

   Préparer le baccalauréat dans de très bonnes conditions de scolarité, tout en poursuivant un entraînement sportif de qualité reste notre objectif essentiel.

      Il est évident que, dans ces conditions, l’élève dispose en fin de classe terminale, en plus du baccalauréat, d’un bagage technique et sportif qui pourra lui permettre d’envisager des carrières sportives de bon niveau; ce que nous avons pu déjà vérifier les années précédentes.

         ​ - Mener de front de bonnes études et un entraînement sportif suppose évidemment de la part des candidats un excellent équilibre physique et psychique, un désir de travailler en équipe et beaucoup de persévérance pour le travail et de courage pour réussir.

​          - La réinscription en section sportive d’une année sur l’autre n’est pas automatique. En fin d’année, le maintien dans la section sera décidé en fonction des résultats scolaires et sportifs et après avis du Conseil des Professeurs.

Les responsables de la Section établissent une étroite coordination avec les parents, les professeurs et l'administration afin de suivre individuellement le comportement de l'élève durant son temps d'appartenance à la Section.

 

   

 

EMPLOI DU TEMPS

 

L'emploi du temps des élèves de section sportive est organisé pour leur permettre une pratique quotidienne avec 3 entrainements au lycée et une à deux séances en club.

Il est important d'être vigilant à cet équilibre hebdomadaire et éviter les surcharges de séances.

Les entrainements s'organisent de la manière suivante :

- Lundi soir 16H-18H (Garçons) ou mardi soir 16H-18H (Filles)

-  Mercredi après midi (séance collective)

- Jeudi après midi (savoirs faire individuels)

Le vendredi soir reste le moment prioritaire pour un retour en club et préparation des rencontres du Week end ; pas de cours le samedi matin au lycée.

(Une fiche d'emploi du temps - cliquer sur le lien) EMPLOI DU TEMPS

 

SELECTION

Les sélections auront lieu début

MAI à partir de 9H

(salle Carette du lycée)

Le dossier d'inscription est à télécharger

(cliquer sur le lien FICHE INSCRIPTION 2017-2018)

et à retourner au lycée à l'intention de Mr LECOCQ

pour début MAI.

Si vous désirez des renseignements sur l'internat (cliquer sur le lien INTERNAT )

​A l'issue des sélections sportives, une commission d'étude se réunira (composée des membres de la direction et l'équipe pédagogique de la classe section) afin de valider les candidatures et déterminer la composition finale. Un courrier réponse sera alors envoyé à chaque candidat.

L'inscription définitive sera effective après retour du dossier médical (certificat par médecin du sport et ECG), document qui sera joint à la réponse positive pour les candidats retenus.

CHARTE DES SECTIONS

 

SPORTIVES SCOLAIRES

BO n°25 du 20 juin 2002

  • PREAMBULE

Les pratiques sportives, au même titre que les pratiques culturelles, contribuent à l’épanouissement du jeune et à son intégration sociale.

Le sport est reconnu comme étant un moyen d’enrichissement physique mais aussi moral, culturel, intellectuel.

Il est source de plaisir et d’accomplissement personnel.

Il représente une contribution originale à la formation du citoyen, en particulier au sein de l’Association Sportive de l’établissement.

Les sections sportives scolaires (anciennes sections sports-études) en rendant possible la pratique approfondie d’activités sportives dans le cadre scolaire, contribuent un dispositif de réussite et de valorisation des compétences et aptitudes des jeunes.

Même si ces sections ne s’inscrivent pas dans le cadre du sport de haut niveau, elles peuvent néanmoins donner à l’élève la possibilité d’atteindre un haut niveau de pratique.

  • Article 1

La SSS a vocation à accueillir les élèves motivés et aptes aussi bien au plan sportif qu’au plan scolaire.

Elle fonctionne au sein d’un établissement scolaire et est partie intégrante du projet d’établissement. Son ouverture est soumise à l’approbation du conseil d’administration.

Elle est autorisée par le recteur en liaison avec l’IA-IPR d’EPS et après avis du CAEN.

Les moyens nécessaires à son fonctionnement sont prévus dans la dotation horaire de l’établissement d’accueil.

  • Article 2

La SSS offre à des élèves motivés un complément de pratique sportive approfondie, en liaison avec les organes fédéraux et leur permet :

  • De suivre uns scolarité normale

  • D’accéder à des performances sportives de niveau départemental, voire régional et éventuellement d’aborder le haut niveau.

  • Article 3

La SSS permet :

  • De motiver les élèves en leur donnant l’occasion de progresser, d’être valorisés dans le sport de leur choix et d’exprimer des compétences qui peuvent contribuer à leur réussite scolaire et à leur reconnaissance sociale.

  • De les ouvrir vers l’extérieur et de développer leur autonomie.

  • De développer leur goût de l’effort et de les aider à mesurer les conséquences d’un travail suivi et régulier.

  • De leur permettre d’acquérir une culture d’équipe et de vivre dans le cadre d’une solidarité collective

  • De les aider à évoluer dans une bonne hygiène sportive et de vie quotidienne et d’adopter des comportements de sécurité pour eux-mêmes et pour les autres.

  • De participer à leur éducation citoyenne.

  • De contribuer à l’ambiance sportive de l’établissement

  • Article 4

Sous certaines conditions, arrêtées avec le chef d’établissement, l’équipe enseignante et le cas échéant avec une fédération sportive, la SSS peut être proposée comme dispositif de remédiation et de nouvelle chance de réussite à un jeune qui se trouverait en rupture avec le système scolaire.

Il peut être proposé à l’élève de formaliser son engagement avec son établissement d’accueil et la fédération sportive.

L’accueil peut aussi être envisagé pour des jeunes dont les performances sont à valoriser malgré des résultats scolaires plus modestes.

  • Article 5

Des dérogations à la carte scolaires peuvent être accordées par les inspecteurs d’Académie.

L’affectation des élèves s’effectue alors dans le cadre de la réglementation en vigueur et selon les procédures arrêtées par les IA.

  • Article 6

La responsabilité de la section est confiée à un enseignant d’EPS de l’établissement dont les compétences sont reconnues pour permettre le bon fonctionnement du projet.

Il peut coordonner une équipe pluridisciplinaire d’enseignants volontaires et motivés.

  • Article 7

La pratique sportive dans le cadre de la SSS ne peut en aucun cas se substituer à l’horaire obligatoire d’éducation physique mais vient le compléter. Elle ne doit pas entrer en concurrence avec l’utilisation des installations pour l’EPS obligatoire.

De même les activités de la SSS ne constituent pas une alternative aux activités proposées par l’AS ; la SSS participe aux rencontres sportives organisées par l’UNSS.

  • Article 8

L’horaire doit être défini avec précision et intégré dans l’emploi du temps de l’élève.

L’équilibre entre le temps consacré aux horaires obligatoires de l’EPS et à la pratique sportive, et celui consacré à l’étude des autres disciplines doit être une priorité dans l’emploi du temps de la section.

De même, les temps de repos doivent alterner de façon équilibrée avec les temps d’études, les durées de pratique sportive et les périodes de compétition.

  • Article 9

La place de la SSS dans le projet d’établissement, sa contribution aux résultats et à la réussite des élèves peuvent conduire à une analyse avec les autorités académique sur les moyens complémentaires nécessaires (horaires, accompagnement, formation…).

  • Article 10

Avec le soutien des fédérations sportives, la SSS peut permettre l’éclosion de jeunes sportifs de bon niveau tout en participant à la formation de futurs arbitres, responsables ou dirigeants. Elle contribue ainsi à la dynamisation du tissu sportif local.

Dans cette perspective, une convention pluriannuelle, engageant les différentes parties impliquées (collectivités locales, fédérations, associations…) et l’EPLE doit être établie.

Pour chaque section, cette convention fait l’objet d’une évaluation annuelle dont les résultats sont transmis au Conseil d’administration qui l’a au préalable autorisée.

  • Article 11

Il conviendra de veiller à ce que le suivi médical des élèves fasse l’objet d’une coopération étroite entre les enseignants, le médecin de l’éducation national et le médecin assurant le suivi médico-sportif. Les conclusions des examens doivent parvenir régulièrement aux enseignants conformément aux textes régissant le secret médical (circulaire n°92-056 du 13 mars 1992)

De même le médecin de l’éducation nationale doit recevoir au début du premier trimestre une copie de l’examen médical de sélection des élèves ayant intégré la section sportive.

Si une fatigue ou des difficultés scolaires apparaissent le médecin de l’éducation nationale doit en être immédiatement tenu informé afin qu’il juge de l’opportunité de la visite médicale intermédiaire mentionnée dans la circulaire précitée. En retour, le médecin de l’éducation nationale fait parvenir au médecin assurant le suivi médico-sportif toutes les informations recueillies lors du bilan intermédiaire ou des examens effectués dans le cadre de la promotion de la santé.

  • Article 12

La SSS est mise en place pour une durée de trois ans. A l’issue de ces trois années, une évaluation réalisée par les corps d’inspection concernés permettra de proposer ou non au conseil d’administration la poursuite du recrutement de nouveaux élèves.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe